Mois : juin 2022 Page 1 sur 9

Un 15 août à Roquefort…

Rion-des-Landes

Avant la novillada de Castelnau, Antonio Puerta à “La Forge Moderne” samedi à Pau

La Forge Moderne s’ouvre à un nouvel univers artistique avec la venue du chanteur flamenco andalous Antonio Puerto accompagné du guitariste Manuel Campos et d’un joueur de cajon.

https://www.facebook.com/laforgemoderne (à côté de la gare de Pau à 21h30)

Le groupe du Puerto de Santa Maria animera la soirée de vendredi au Castelbar de Castelnau et dimanche il sera présent pour la novillada flamenca de Castelnau-Rivière-Basse.

Daniel de la Fuente quitte la profession

Le novillero sévillan Daniel de la Fuente a décidé de se retirer de la profession comme le torero l’a fait savoir cette semaine à ses mandataires Antonio Garzón et José Blanco, ainsi qu’à son conseiller artistique José Antonio Galdón “Niño de Belén”. Il convient de rappeler que Daniel de la Fuente a coupé une oreille il y a quelques semaines à Séville et a connu une saison importante avec plus de vingt engagements déjà conclus.

Soustons,dimanche

Promesses en compétition…

Le cycle de novilladas d’Arganda del Rey

Samedi 3 septembre : 6 erales de Ignacio Lopez pour Adrián Centenera, Guillermo San José, Fran de Benito, Joel Ramírez, Francisco Javier Cabas â€“ le sixième eral sera combattu par le triomphateur

Lundi 5 septembre : 6 novillos de Ana Romero pour Diego Garcia, Jesus Garcia, Leandro Gutierrez

Mardi 6 septembre : 6 novillos de José Vazquez pour Victor Hernandez, Arturo Gilio, Valentin Hoyos

Mercredi 7 septembre : 6 novillos de José Escolar Gil pour José Antonio Lavado, Diego Peseiro, Alvaro Seseña

Christian Parejo

Vendredi 9 septembre : 6 novillos de Jandilla pour Jorge Martinez, Christian Parejo, Alvaro Burdiel

Lundi 12 septembre : 6 novillos de Espartaco pour Ruben Fernandez, Jorge Molina, Sergio Rodriguez

Mardi 13 septembre : 6 novillos de Angel Luis Peña pour Aitor Fernandez, Jaime Gonzalez-Ecija, Guillermo Garcia

Au Venezuela le toreo vit encore!

Burgos: anniversaire mouvementé de Morante

Plaza de toros de Burgos. Dernière de la féria. Plus de 3/4 d’entrée.

Toros de El Torero.

MORANTE DE LA PUEBLA, silence et deux oreilles.

DIEGO URDIALES, oreille et ovation.

JUAN ORTEGA, ovation et palmas après avis.

Mal présentée, peu défendue et surtout inégale, la corrida d’El Torero s’est montrée juste de force, manquant de classe et avec une pointe de genio qui a pu gêner les toreros. Le second a été le plus noble.

On fêtait les 25 ans d’alternative de Morante. Le géant de La Puebla qui n’avait pu briller devant l’anodin tambour major était pourtant décidé à triompher et il se lâcha face au quatrième, plus maniable. Sans atteindre les sommets, la faena, marquée de sa facture inimitable, connut de bons moments, de toreo profond, en naturelles surtout, qui plurent. Mais l’émotion fut à son comble quand, en fin de faena, après s’être retourné dos au toro avec une désinvolture rare chez lui, José Antonio se fit prendre très durement. Cogida sans dommage apparent malgré l’angoisse qu’elle causa. El de la Puebla revint rapidement pour un espadazo sin puntilla qui lui valut une double récompense: prix de son héroisme. Il montra ainsi de manière spectaculaire son extraordinaire entrega dans cette temporada et surtout il se souviendra de cet anniversaire mouvementé…

Bons moments de Diego Urdiales face au premier. Faena bien pensée, menée avec temple et qui s’est conclue par une entière desprendida qui ne l’a pas empêchée de toucher un trophée. Académisme froid, son travers, à son second passage qui ne porta pas sur le public festif du Colisée.

De l’envie aussi chez Juan Ortgea qui laissera des détails élégants: une manière plaisante de toréer sans toro par exemple en sortant de la tête de l’animal avec classe signe d’une recherche esthétique. Estoconazo au dernier de la tarde avec lequel il s’attarda excessivement.

Pierre Vidal

I

Las Ventas: cycle estival

7 juillet. Novillos de Saltillo pour Diego Peseiro, Francisco Montero et José Rojo.

Rocio Romero

14 juillet. Novillos de Vistalegre pour Rocío Romero (presentation), José Fernando Molina et El Melli (presentación).

21 Novillos de Aurelio Hernando pour Javier Montalvo, Jesús Angel Olivas (presentation)et Villita (presentation).

28 . Novillos de Toros de Brazuelas pour Calerito (presentation), Fernando Plaza et El Niño de las Monjas (presentación).

4 août. Grande finale. Novillos de Fuente Ymbro.

Page 1 sur 9

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés