Mérida: le renouveau du Venezuela taurin?

Alors qu’il apparaît que la fermeture temporaire de la Monumental de Mexico est très probablement liée à des intérêts économiques colossaux et à des actes de prévarications multiples et -hélas- courant dans ce grand pays -ce qui ne constitue en rien à une victoire des antis- on constate que la corrida redémarre au Vénézuela, grand pays taurin s’il en est.

Le pouvoir de Maduro semble rentrer dans le rang, ses réserves pétrolières colossales étant précieuses par les temps qui courent. Le système qui est moins sous pression après les échecs de l’opposition semble s’assouplir. En tous les cas la relance spectaculaire de la féria de Merida pour laquelle les organisateurs ont demandé et obtenu des autorisations spéciales pour sa tenue est une bonne nouvelle pour la corrida si ces annonces vont jusqu’au bout c’est à dire jusqu’à leur concrétisation. Il apparaît donc que les autorités, dans leur ensemble, évoluent dans le bon sens. Reste à savoir quel sera le résultat économique. Ce pays dévasté peut-il supporter le poids d’un spectacle onéreux comme les toros? Rappelons que les arènes de Mérida peuvent contenir jusqu’à 20 000 spectateurs dont 16 000 assis, ce qui en fait une des plus vaste du monde. On notera que celles de Valencia ont une capacité de 22 000 spectateurs.

Les cartels présentés sont de très bons niveaux avec la présence de Roca Rey, d’ Alejandro Adame, El Fandi et de Colombo très justement doublé lui aussi car il peut incarner le renouveau vénézuélien. Tout cela augure peut-être d’un nouveau départ de la tauromachie dans ce grand pays.

PV

Voici les cartels:

 V 17/02: Joao Moura et Francisco Javier Rodríguez (El Capiro)

 S 18/02: El Fandi, Alejandro Talavante et Jesús Enrique Colombo (Los Aranguez)

– D 19/02: El Fandi, Alexander Guillén et Francisco de Manuel (Campolargo)

 L 20/02: Rafael Orellana, Roca Rey et Jesús Enrique Colombo (San Antonio)

Arzacq, ouverture de la saison le 19 février avec les Gallon

Cette année encore c’est dans les arènes d’Arzacq petite commune du Béarn que s’ouvrira la temporada française, le 19 février. Après le succès de l’an dernier les organisateurs du club taurin local ont choisi de reprendre un lot de des Frères Gallon pour la novillada de l’après-midi qui sera précédée d’un spectacle matinal. Le programme complet de la journée et la cartel de la novillada sans picador seront connus dans quelques semaines.

Cette annonce du club taurin d’Arzacq est un symbole : l’Histoire continue malgré l’épisode Caron qui aura fait le buzz durant quelques jours sans conséquences dommageables. Le rendez-vous d’Arzacq est en réalité symbolique de l’enracinement de la tauromachie dans le Béarn, le sud-ouest et d’une manière plus général dans la ruralité puisque la petite capitale du Soubestre est une cité emblématique de cette ruralité très vivante. Un gros village où le lien entre les habitants reste puissant à travers un tissu d’associations actives, ouvertes sur le monde et accueillantes.

Le club taurin bien implanté, actif, géré avec rigueur comporte une centaine de membres motivés. Il est à la fois tourné vers la course landaise et vers la tauromachie espagnole, cette alliance ne posant en réalité aucune difficulté majeure. C’est une unité essentielle car la menace qui plane toujours sur la corrida touche en réalité toutes les formes de tauromachie; il est bon de le rappeler: la Course Landaise ne survivrait pas à la disparition de la corrida.

L’an dernier, le rendez-vous d’Arzacq qui repose exclusivement sur les épaules de bénévoles -il faut le rappeler-, avait connu un réel succès artistique et populaire dû, pour une bonne part, au comportement des novillos des Frères Gallon, nobles, avec du piquant, très bien présentés. Le retour de cette ganaderia, c’est une garantie pour le rendez-vous à venir. Il sera inspecté à la loupe dans son contenu comme dans sa forme et surtout le nombre de ses spectateurs sera examiné par nos détracteurs qui misent désormais sur une extinction programmée et fatale. A nous de les démentir….

A vos agendas: notez au crayon rouge la date du 19 février.

Pierre Vidal

La linea, festival avec Marco Perez

Arles : duel au sommet ?

Nouvelles persistantes concernant le retour de Sébastien Castella en Europe: après son solo de Manizales, le Biterrois est annoncé en mano à mano avec Andrés Roca Rey face un lot de La Quinta pour le samedi de la feria pascale à Arles. Cette annonce non officielle a été donnée par le grand quotidien madrilène “El Mundo” sous la plume de Zabala journaliste taurin bien informé et elle a été largement reprise de l’autre côté des Pyrénées.

Elle n’a été ni confirmée ni infirmée du côté de l’empresa arlésienne et constitue pourtant un événement exceptionnel car elle mettrait face à face deux champions et surtout elle montre que le retour de Castella ne sera pas une promenade de santé mais une véritable reconquête de son sceptre en haut de l’escalfon. Cette ambition est porteuse d’affiches spectaculaires et devrait susciter l’engouement d’un large public. C’est bien là l’essentiel dans le moment que nous traversons. El Mundo a annoncé ce que devrait être la suite de la féria avec notamment la présence d’ Emilio de Justo, Juan Leal et Daniel Luque face à des toros de Victoriano del Río. Et pour la feria du riz présence de Joselito Asame et de Morante de la Puebla et de Daniel Luque qui serait doublé.

Madrid, les ganaderias pour la temporada 2013

Voici selon https://www.mundotoro.com/noticia/las-ganaderias-para-la-temporada-2023-en-las-ventas/1666547 le choix des ganaderias qui se produiront lors de la prochaine temporada dans les arènes de Las Ventas à Madrid

•Corridas de toros: Fuente Ymbro (2),Victoriano del Río (2), Adolfo Martín (2),Alcurrucén (2), El Pilar 2),Puerto de San Lorenzo (2),VictorinoMartín,Garcigrande, Núñez del Cuvillo, Cuadri, Montalvo, Santiago Domecq, Juan Pedro Domecq ,La Quinta, El Parralejo , Domingo Hernández, Jandilla, Antonio Bañuelos, Valdefresno, El Torero, Partido de Resina , José Enrique Fraile de Valdefresno, Araúz de Robles, Las
Ramblas, Luis Algarra, Peñajara de Casta Jijona ,José Luis Pereda

•Desafíos: Los Maños, Pallarés, Pedraza de Yeltes, Saltillo, Marqués de Albaserrada, Monteviejo, Valdellán.

•Novilladas: Fuente Ymbro (3),Montealto, Conde de Mayalde, Los Maños, Toros de Brazuelas, Sánchez Herrero , López Gibaja, Saltillo, Alejandro Vázquez, Fermín Bohórquez .
•Rejoneo: Capea, Fermín Bohórquez , Los Espartales.

Photo dr

On note cinq lots de Fuente Ymbro. On reverra des Valdellan et des Lopez Gibraja malgré leur mauvaise prestation en 2022. Pour le reste , les élevages classiques, 50 % d’orignie Domecq, et quelques uns plus « rares » comme Peñajara.

La dernière publication de l’UBTF

voir http://ubtf.fr/

La Peña Taurine Mugronnaise organise le 23ème concours de la nouvelle taurine

COMMUNIQUE

La Peña Taurine Mugronnaise organise le 23ème concours de la nouvelle taurine, prix Jean-Claude MOUCHÈS qui sera décerné à l’occasion des Pâques Taurines à Mugron le lundi 10 Avril 2023.

Ce concours, le 1er en son genre puisqu’il fut crée en 2001, récompense des textes consacrés soit à la corrida, soit à la course landaise ou toutes autres formes de tauromachies.

L’auteur de la meilleure nouvelle se verra attribuer un montant de 700 euros, le 2ème recevra 300 euros et le 3ème recevra 100 euros.

Les meilleurs textes seront publiés dans le recueil édité chaque année par la Peña.

La date limite de réception des nouvelles est fixée au vendredi 3 Mars 2023

Ci-joint le règlement complet.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter la Peña Taurine Mugronnaise par mail.

Nous vous rappelons que vous pouvez vous procurer les recueils en passant votre commande par mail ou par courrier.

Cordialement

Peña Taurine Mugronnaise
2 place de la laicité – 40250 MUGRON
Tél : 00 33 (0)5 58 97 74 45
E-mail : pena-taurine-mugronnaise@wanadoo.fr
Retrouvez nous sur facebook : Pena Taurine Mugronnaise

23ème CONCOURS DE LA NOUVELLE TAURINE DE MUGRON
Prix Jean-Claude MOUCHÈS
organisé par la Peña Taurine Mugronnaise
(Editions Gascogne d’Orthez)
Règlement 2023
Le prix littéraire Jean-Claude MOUCHÈS de la Nouvelle Taurine de Mugron sera décerné à l’occasion de la journée taurine du Lundi de Pâques 10 Avril 2023 à Mugron (40250). Les textes des nouvelles devront être consacrés soit à la Corrida, soit à la Course Landaise, soit à toutes autres formes de la tauromachie.
Le classement des textes reçus sera effectué sans distinction de catégorie.
L’auteur de la meilleure nouvelle recevra le premier prix d’un montant de 700 C.
Il sera attribué un deuxième prix de 300 € et un troisième prix de 100 €.
Une attention particulière sera portée par le jury aux candidats âgés de moins de 16 ans dont les textes
seront signalés par la lettre « J » accompagnée de la date de naissance en haut à gauche de la première page sous le code.
Les meilleurs textes seront publiés dans le recueil édité chaque année par la Peña Taurine Mugronnaise.
La lecture du palmarès et la remise des prix auront lieu le lundi 10 Avril 2023. Les horaires, lieux et modalités exacts de cette remise seront précisés à chaque lauréat en temps utile.
1/ FORMALITES : Les textes présentés devront être dactylographiés en 6 exemplaires, en interligne
1,5 ou double et ne devront pas excéder dix feuillets Format A4 (recto seulement) soit environ
300 lignes, police 12.
Ces exemplaires seront adressés à la Peña Taurine Mugronnaise.
2/ GENRE : Les textes devront être consacrés à la corrida, à la course landaise, aux autres formes de la
tauromachie au sens large du terme, sans qu’il soit imposé un mode d’expression (poésie exclue). Les
candidats seront libres de choisir entre réalisme ou fiction, humour ou drame etc., en évitant toute
polémique pour ou contre l’une ou l’autre forme de tauromachie
3/ NOMBRE : Chaque candidat pourra envoyer une ou deux nouvelles dans chacune des catégories.
4/ ANONYMAT : Les nouvelles ne doivent pas être signées ni comporter de signe distinctif. Chaque candidat enverra en même temps que son ou ses écrits une enveloppe fermée contenant un document avec ses nom, prénom, adresse et le titre de la nouvelle et si possible, une adresse e-mail. Sur l’enveloppe sera seulement noté une suscription comportant 3 lettres et 3 chiffres. Cette suscription devra être reportée en tête de chaque nouvelle en haut et à gauche de la première page. Ceci permettra de reconnaître l’auteur au moment du dépouillement. Pas d’illustrations.
5/ DELAIS : Les nouvelles devront parvenir à Messieurs les Présidents de la Peña Taurine Mugronnaise – 2 Place de la laïcité – 40250 Mugron avant le vendredi 3 Mars 2023.
6/ JURY : Le jury est constitué de personnalités reconnues (écrivains, éditeurs, anciens toreros,
journalistes…).
7/ DROITS D’INSCRIPTION : Inscription gratuite. Chaque envoi devra cependant être accompagné
d’une enveloppe timbrée à l’adresse du candidat (s’il n’a pas d’adresse e-mail.)
IMPORTANT.
Toute nouvelle soumise au jury ne pourra concourir pour un autre prix littéraire de même nature. Ne seront pas retenues les nouvelles arrivées après la date fixée ou portant le nom de l’auteur, au texte
trop long ou non accompagnées de l’enveloppe timbrée ou de l’adresse informatique.
Peña Taurine Mugronnaise – 2 Place de la laïcité – 40250 MUGRON
Tél 05.58.97.74.45 – E-mail: pena-taurine-mugronnaise@wanadoo.fr – Facebook: Peña-Taurine-Mugronnaise

Tentadero à Ubrique

Mexico: Pas de temporada Grande 2022/23 à “La Monumental”

La société Plaza México a annoncé aujourd'hui que la Grande Saison 2022-23 est officiellement annulée avec déclaration suivante : "A nos chers aficionados et détenteurs du Droit d'apartado : Nous vous informons par la présente que, malgré le fait que nous ayons exercé tous les moyens juridiques à notre disposition pour défendre la tauromachie dans le but de lever la suspension qui prévaut actuellement pour la célébration des événements taurins, il ne sera pas possible de célébrer la "Grande Saison 2022 - 2023" Conformément aux résolutions judiciaires qui ont été Publiées...

C'est une déception car la Monumental de Mexico, le "coso de la Calle Rodin", est un symbole mondial: la plus grande arène de la planète, inaugurée en 1946 elle peut accueillir plus de 41 000 spectateurs. La venue de Manolete ou plus récemment de José Tomas mais aussi celles de grandes figures ont permis de la remplir "hasta el reloj", c'est à dire la grande horloge au-dessus des tendidos altos de sol, comme on dit là-bas. Elle a toujours réservé un bon accueil aux toreros hétérodoxes comme El Pana ou aux français: Nimeño II y a triomphé à plusieurs reprises et une plaque signale ses exploits.

Ceci dit cette déception est à nuancer: la fermeture reste temporaire. Elle affecte uniquement le district urbain de Mexico ville. Elle semble dépendre d'une manifestation intempestive du PRI local. Elle n'affecte en rien la tauromachie dans le reste de la nation mexicaine à Monterrey par exemple, Guadalajarra ou Juriquilla ou encore Texcoco où une nouvelle temporada vient justement d'être annoncée. Par ailleurs dans d'autres pays latinos comme le Pérou surtout mais aussi la Colombie, l'Equateur et, semble-t-il, le Venezuela, la tauromachie se porte plutôt bien. Avec un vrai renouveau comme au Pérou par exemple comme on a pu le voir à Lima lors du cycle donné à Acho. 
PV

Le prix Tio Pepe à la jeunesse

FSTF 105e Congrès – Prix El Tio Pepe 2022

Chaque année, la FSTF attribue le Prix El Tio Pepe en référence au regretté revistero Jean-Pierre DARRACQ. 

Elle récompense ainsi une personne physique ou morale qui a œuvré au cours de la temporada écoulée pour la défense de la corrida, le maintien de son éthique et pour le respect de l’intégrité du taureau de combat. 

La FSTF, accueillie à Orthez par la Peña La Lidia, a décidé en Assemblée Générale de saluer le puissant engagement des Jeunes Aficionados qui ont mené leur combat du Sud-Est au Sud-Ouest pour promouvoir la corrida, en particulier auprès des médias nationaux et régionaux et auprès des élus. 

On leur doit notamment la campagne #oui à la corrida ayant conduit à l’affichage médiatique de la corrida et des tauromachies ces dernières semaines dans la presse quotidienne, les périodiques, les télévisions… 

Sont lauréats du Prix El Tio Pepe 2022, les collectifs suivants :  

Union des Jeunes de Provence et du Languedoc, 

Union des Jeunes d’Aquitaine, 

Touche pas à mes passions, 

Union de la Jeunesse Taurine Française 

 Communiqué de la FSTF

Page 1 sur 354

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés